• Prends garde au temps, mon enfant.

    Quel belle photo de famille, cette jeune fille de joie, tenant la main de ses parents. Ce sourire si gaie, à travers l'innocence de cet enfant, et ses yeux si brillant de vie, qu'on en ressentirait presque la joie éprouvée à ce moment. Un moment de bonheur éternel, figé dans le temps, à travers une simple image. Si seulement cette joie immortelle l'était également sur le visage de la jeune fille. Si seulement le temps n'avait pas balayé cette insouciance, cette fraicheur, cette pureté, pour mettre dans ce coeur la souffrance, la peur, et le manque... La jeune fille soupire en voyant la photo, pris de nostalgie devant ce bonheur passé. Elle n'a jamais eu autant conscience du caractère éphémère de chaque instant. Ces doigts caressent le cadre, comme dans l'espoir de pouvoir retrouvé, rien qu'une seconde, la douceur et l'allégresse de son enfance. Alors, pendant un instant infime, le temps n'est plus passé, la fille oublie ses malheurs, et redevient l'enfant souriante qu'elle était. Et pour la première fois depuis longtemps, elle se sent bien, heureuse, légère. C'est le sourire d'un ange que voilà enfin sur son visage. Elle est si brillante qu'on croirait voir une fille du soleil,  rayonnant dans des frissons de plaisir. Et puis, le temps la rattrape, il la ramène violement. La lumière n'est plus, ses yeux s'éteignent, son sourire disparait, et  ses malheurs alourdissent de nouveaux ses épaules, détachant les ailes de notre ange, et la laissant sombrer dans un desespoir profond. Mais quel est se foutu voleur de joie qui a osé éteindre le sourire d'une enfant innocente?

    Le temps est passé, la joie s'est envolée. Voilà tout.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :